Ce moment de notre Humanité

Une période troublée s’ouvre devant nous.
Et comme chaque graine, elle porte un potentiel en elle.
Celle-ci nous offre ralentissement, prise de recule et prise de hauteur.

Car lorsque nous sommes peureux, nous sommes également poreux.

En touchant à l’universel, elle touche à notre vulnérabilité. Et ce faisant, elle touche à notre plus grand pouvoir : celui de se relier, de coopérer.
De (re)fléchir, de réinventer.

Nous sommes fébriles, dans l’attente et l’observation, à présent. De nos corps, de nous, de l’autre, de nos schémas, de notre systémique, humaine, sociétale, mondiale…
Et cet endroit précis nous offre une possibilité et une capacité plus grande encore : regarder à nouveau le monde, celui qui est et celui que nous avons créé, avec moins de certitudes.

Avec humilité. Avec des filtres différents.
L’endroit où les étiquettes, les dogmes, les ethnies, les genres, les âges, et même les espèces, comptent moins que notre capacité à réinventer, à coopérer.
A partir du vivant. Et pour le vivant.

Offrir son témoignage, comme une pièce de puzzle,

PUZZLE
…et accueillir la différence des autres pièces comme le cadeau de complémentarité qu’elles portent

Dans le meilleur des engrais il y a, à mes yeux, le fait de témoigner.
Humblement.
Offrir et rendre visibles nos toutes petites focales, pour pouvoir les conjuguer, et s’offrir une vision grand angle.

Pour agir à partir de là, plutôt qu’à partir de nos croyances ou peurs projetées.
Pour agir à partir de la réalité tangible de ce moment que nous vivons, et des ressources dont nous disposons à cet endroit-là.

Réinventer sans théoriser, mais en agissant simplement, et humblement, à partir de ce qui est.
Et qui nous montre le chemin en ce moment.

Dans les prochains jours, et dans cette optique, je vais m’employer à témoigner, depuis le confinement où nous sommes maintenus, mon fils et moi, car contaminés et malades.

Mais également à proposer à partir de là.
Sur le thème de l’En-capacitation qui m’est cher. Et dans lequel je vois le plus grand des fertilisants, de notre humanité, notre capacité à vivre en harmonie, et de faire de cette crise un moment fertile.

J’empilerai ici mes propres témoignages, impulsions, et différentes inspirations.
Avec le plaisir et la grande impatience de les conjuguer avec d’autres…

 

1/ Le Service Civique de Crise

2/ Du Yoyo à l’Impermanence !